Comme une poule de prairie !

Comme une poule de prairie !

Comme une poule de prairie !

 

Pour aider nos enfants à accoucher nos enfants d’eux-mêmes …
Il me suffit d’avoir accouché de moi-même.

Tout se passe comme dans cette vieille légende indienne qui raconte …

« Un brave homme trouva un jour un œuf d’aigle et le déposa dans le nid d’une poule de prairie.

L’aiglon vit le jour au milieu d’une portée de poussins de prairie et grandit avec eux.

Toute sa vie, l’aigle fit ce qu’une poule de prairie fait normalement.
Il chercha des insectes,et dans la terre, d’autres nourritures.
Il caqueta de la même façon qu’une poule de prairie.

Et lorsqu’il volait, c’était dans un nuage de plumes et sur quelques mètres à peine.

Après tout, c’est ainsi que les poules de prairie sont censées voler.

Les années passèrent. Et l’aigle devint très vieux. Un jour, il vit un oiseau magnifique planer dans un ciel sans nuage. S’élevant avec grâce, il profitait des courants ascendants, faisant à peine
bouger ses magnifiques ailes dorées.

– « Quel oiseau splendide !» dit notre aigle à ses voisins.

– « Qu’est-ce que c’est ? »

– « C’est un Aigle, le roi des oiseaux », caqueta sa voisine, mais il ne sert à rien d’y penser à deux fois. Tu ne seras jamais un aigle. »

Ainsi l’aigle n’y pensa jamais à deux fois.  Il mourut en pensant qu’il était une poule de prairie. »

M’est-il arrivé de penser que je suis une poule de prairie ?

Pensons-y à deux fois … 

Laisser un commentaire

17 − six =

Fermer le menu