DIX PRINCIPES POUR RÉUSSIR LES ÉPREUVES

DIX PRINCIPES POUR RÉUSSIR LES ÉPREUVES

DIX PRINCIPES POUR RÉUSSIR LES ÉPREUVES

 

 

1. La semaine avant

J’approfondis, je révise : avec mes schémas de synthèse réalisés progressivement, je vérifie que je comprends la matière, je fais un plan d’étude (échéancier) et je note ce que je ferai de jour en jour. Si j’ai un agenda-planning, je l’utilise.

2. Juste avant l’examen

– Surtout, ne pas relire la matière juste avant d’entrer à l’examen ! Cela perturbera l’examen. Juste avant d’entrer pour l’examen … Silence ! Respirer profondément !

– Eviter de parler des « matières » avec des copains … cela énerve et déstabilise ce que je sais, cela risque de parasiter ma mémoire.

3. Au moment de l’examen : gérer mon stress

Respirer à fond lentement : inspirer jusqu’à sentir sa colonne vertébrale qui s’étire, je ne force pas, puis expirer l’air inspiré pour vider ma cage thoracique de l’air inspiré, jusqu’à ce que je ressente l’abdomen appuyer sur mon ventre, je fais cela cinq fois de suite, lentement.

4. Pendant l’examen : lire attentivement les questions

Deux fois de suite. Une première fois pour me familiariser avec les mots de la consigne, une seconde fois pour interroger la question :

– qu’est-ce qu’on me demande de faire ?

– A quelle partie de la matière cela se rapporte-t-il ?

– De quoi ai-je besoin

5. Pendant l’examen : relire ensuite la résolution en s’interrogeant

– Est-ce que j’ai répondu à la question ? Complètement ?

– En profiter pour faire la chasse aux bêtes fautes (erreurs de transcription de données, erreurs de signes, de calcul, d’orthographe) Chacun est capable de trouver 80% de ses erreurs potentielles.

6. Pendant l’examen

Je résous d’abord les questions qui me paraissent faciles. Puis, je traite les questions que je trouve plus difficile. Je ne me bloque pas sur une question …. , je passe à une autre.

7. Pendant l’’examen 

Pour les questions nécessitant des réponses développées, je dresse un plan de ma réponse, je note les informations que je veux nommer. Ainsi, j’évite les réponses imprécises. Cela me permet de gagner du temps.

8. Si je sens la panique m’envahir,

Je ferme les yeux et je respire profondément 4 à 5 fois de suite. Cela facilitera la gestion de mon stress, comme c’est expliqué dans le principe 3 de cet article.

Je ne m’envoie pas de messages décourageants :

  • « C’est difficile ! »

  • « Je n’y arriverai jamais. »

  • « Je n’aurai jamais le temps de tout faire. »

… C’est du temps perdu. Et à force de m’envoyer ces messages, je me condamne à ce qu’effectivement, ils se réalisent. Je me concentre sur le travail à réaliser pour répondre de mon mieux.

9. L’activité mentale puise dans nos réserves.

Mon cerveau s’alimente. Il me faut des vitamines, des sels minéraux, des acides gras et des acides aminés pour faire bien fonctionner la machine.

  • Le sucre nous aide à combattre notre fatigue mentale. Il faut préférer les sucres lents (pâtes) qui enrichissent notre cerveau de glucide.

  • Ne pas oublier les lipides et les protéines essentiels pour le bon fonctionnement du corps.

  • Les vitamines B9 – B1 – B12 sont essentielles également. Les minéraux tels que l’iode et le fer aussi.

Il faut manger équilibré et varié pour apporter de la force à la pensée, à la mémoire, la concentration.

Le jour de l’examen, prendre un petit déjeuner composé d’un ou plusieurs fruits, de céréales, d’un produit laitier. Pour le plaisir un carré de chocolat noir…

La bouteille d’eau, la barre de céréales pour le petit creux sont autorisés aux examens, en principe.

A proscrire : toute forme de médicaments, l’alcool, les autres drogues cela abîme les capacités de mémoire et de concentration.

10. Un rythme quotidien régulier 

Les heures des repas, heures du coucher, heures du lever sont fixées dans mon horaire quotidien

Laisser un commentaire

dix-huit − 14 =

Fermer le menu