STAGE / Je suis moi et je m’affirme !!

STAGE / Je suis moi et je m’affirme !!

STAGE / Je suis moi et je m’affirme !!

 

 

Le docteur Deepak Chopra insiste : Le passé est déjà passé. Le futur est incertain.
Le présent est donc le seul vrai moment que vous avez. Donc, ce n'est qu'en vous
concentrant sur le moment présent que vous pouvez vous connecter à votre lumière
intérieure. Si vous vous concentrez sur le passé ou le futur, vous êtes déconnecté de
votre esprit. Pour vous reconcentrer en méditant, au travail, ou même ressentir le
bonheur, il faut vivre le moment présent.

J’aime, je n’aime pas

Des neurones se souviennent de ce que je fais d’habitude quand je vois des objets.
Des neurones t’encouragent à chaque fois agir comme d’habitude.
D’autres neurones se souviennent de ce que tu aimes faire ou ne pas faire. Ils crient
sur les neurones qui veulent t’empêcher de faire ce que tu n’aimes pas. Ou pour les
forcer à faire ce que tu aimes bien. Ce sont ces neurones qui te donnent envie de
faire quelque chose. C’est bien qu’ils soient là.
Mais si je les laisse faire trop souvent, ils peuvent prendre le contrôle de mon
cerveau. Tu as déjà vécu de telles tentations …

  • Tu joues à un jeu online. Ta maman appelle : Viens, le souper est prêt ! Tu
    réponds : J’arrive, deux secondes … Et quinze minutes après, ta mère  : Cela
    va être froid, dépêche … Tu réponds énervé : J’arrive bon sang, une seconde !

Dans ces moments où tu fais vraiment ce que tu aimes, tu te sens obligé de
continuer, attiré par un aimant. Tu deviens accro dans une activité particulière. Tout
le reste te parait nul. Tous ceux qui veulent t’empêcher, sont des salauds qui ne
respectent pas ta liberté.

Si j’ai du mal à me concentrer, c’est normal. Cela demande de la pratique.
Ces neurones adorent ce qui change, ce qui est excitant, ce qui bouge.

Travail d’équipe

Chaque neurone ne sait faire qu’une chose, mais il la fait bien. Les neurones doivent
travailler en équipe s’ils veulent réaliser des choses compliquées. Nous avons des
amis, des copains qui forment notre réseau. Les neurones aussi. Les neurones
deviennent amis à force de travailler en même temps.

  • Comme tu prends souvent ton stylo quand tu le vois devant toi, les neurones
    qui réagissent au stylo sont devenus amis avec ceux qui savent le prendre
    dans la main.

Mode marionnette

Quand les neurones travaillent souvent ensemble, cela crée une habitude. Comme se
balancer sur sa chaise ou se retourner au moindre bruit. Cela devient un
automatisme.

Nous sommes facilement distraits par ce qui nous menace ou par ce qui nous fait
plaisir.

  • Moi, je me concentre facilement quand j’aime quelque chose. C’est normal les
    neurones-aimants ne sont pas toujours en train de semer la panique dans le
    cerveau, parfois ils t’aident même à te concentrer, par exemple quand tu as
    envie d’apprendre de nouvelles choses, juste par curiosité ou quand tu es
    concentré sur une activité que tu as choisie et que tu aimes bien. Plus tu es
    attentif, plus tu prends du plaisir à ce que tu fais. Ton cerveau est alors en
    paix.

Pourquoi ne pas laisser les neurones-aimants décider ?

Cela t’arrive parfois de rester collé devant un écran sans arriver à te lever pour aller
manger ou te coucher ? Encore les neurones-aimants ! Quand cela t’arrive, une fois
que cela t’arrive arrête-toi, ne bouge plus : est-ce que tu te sens attiré comme une
bille par un aimant ? Est-ce que tes neuroness-aimants essaient de faire bouger ta
main, tes yeux ? Tu es d’accord avec eux ? Si tout est ok, tu peux y aller, mais au
moins, c’est toi qui décides !

  • Dans ta vie vaut mieux ne pas laisser les manettes du cerveau à ces petits
    brigands. Tu peux les écouter un peu. Mais pas trop et surtout pas tout le
    temps. Tu peux avoir du plaisir à faire quelque chose, sans forcément ne faire
    que ça.

Bonnes et mauvaises habitudes

Les habitudes ont un grand avantage, elles permettent de réagir vite. A force de lire,
tu as pris l’habitude de prononcer les mots que tu vois écrits dans le silence. Sans
ces habitudes il te faudrait 3 heures pour lire cette page.

Les neurones sont comme les joueurs d’une équipe de foot, de basket, … qui se
passent le ballon. Tout seul, c’est difficile de marquer sans faire des passes.

  • Mais si Jean passe tout le temps le ballon au même joueur, les adversaires
    vont s’en rendre compte et ils modifieront leur façon de jouer ensemble. C’est
    comme les neurones, il suffit d’habituer ceux qui sont déjà en train de jouer
    ensemble de manière différente.

Une mauvaise habitude peut être remplacée par une bonne. Si tu t’entraînes bien, tu
peux aussi apprendre à te reconcentrer sans te laisser distraire.

Tout cela et bien d’autres choses nous les parcourrons ensemble dans le stage du 12
au 16 février (congé du mardi gras).

Je suis moi et je m’affirme …

découvrir mes forces, mes talents et les mettre en pratique

Chacun de nous est unique, nous avons en nous des ressources méconnues,
en les découvrant et les affirmant faciliter son travail à l’école (confiance, estime de soi, concentration, réalisation de projet).

Le stage est une boite à outil qui me permettra de renforcer ma confiance, ma

concentration, de réaliser ses projets.
Inscriptions en renseignement au 063 38 65 31.

Douze places disponibles.

Laisser un commentaire

1 × 5 =

Fermer le menu