Skip to content

Trois pistes pour m’en sortir quand même !!!

Trois pistes pour m’en sortir quand même !!!

 

 

Un mois … puis à moi les grandes vacances !

Je n’ai pas été régulier pendant l’année scolaire. Si je veux faire de mon mieux pour sauver les meubles, voici trois pistes pour sortir de la glande.

D’abord, je me fixe un but réaliste. Exemple : au bulletin de printemps, j’avais 6 échecs. 3 étaient entre  situés 40 et 50%. La moyenne de l’année est rattrapable ; 3 étaient plus sévères entre 30 et 35%. La moyenne est peu récupérable.

Je me fixe le but de réussir l’examen d’histoire, de géographie et de sciences. La moyenne de ces trois examens est récupérable. Je décide de mettre le paquet en mathématiques.  La physique et la chimie, j’ai des difficultés à comprendre la structure de ces deux cours.

1. J’organise mon temps et je fais un planning

Si je ne contrôle pas mon temps, pas la peine ! Je me fixe un horaire de travail quotidien, weekend compris :

  •  Je relis chaque jour, un chapitre de mes cours pendant 45 minutes.
  •  Je fais une pause de 15 minutes actives.
  •  Je change de cours et je travaille pendant 45 minutes.
  •  Je fais une pause active de 15 minutes …

Je fais une chose à la fois. Quand je travaille, je travaille. Quand je me détends, je me détends. Une chose à la fois. Mon bureau est dégagé, je ne m’encombre pas de ce qui est inutile pour l’objectif que je poursuis. Lorsque j’ai terminé la relecture comme indiqué, je réalise le schéma, puis je regarde l’heure et je constate le temps qu’il m’a fallu.

Exemple

J’ai commencé à 10h00 la relecture du chapitre. Maintenant, il est 11h15. La durée est de 1h15. Le chapitre compte 5 pages.

Je compte le nombre de pages qu’il y a dans le cours. Il y a 50 pages dans le cours. Je procède à une règle de trois :

  •  1h15 ont été nécessaires pour étudier 5 pages.
  • Pour étudier 50 pages, il faudra 10 x 1h15.
  • Soit 600 minutes + 150 minutes = 750 minutes.
  • Je dois prévoir 12h50.
  • J’ajoute un temps supplémentaire comme marge de sécurité  de 15% pour éviter toute surprise. Je sais que pour le cours X, j’aurai besoin 13h50.

Pour la période des examens, je classe par ordre de priorité les cours en fonction de la quantité de matière et de la difficulté pour moi d’apprendre la matière. J’organise une rotation dans le planning. Il est préférable d’alterner l’étude des matières parce que ça me permet de faire des liens entre chaque partie de cours pour comprendre comment elle s’enchaine. Cela préserve la vigueur de ma concentration.

2. Les questions-types

Je fais une recherche dans les contrôles donnés au fil de l’année scolaire qui ont été corrigés en classe par le prof. Je pars des exercices résolus et corrigés, avec la correction sous les yeux, j’établis les étapes de raisonnement en français par lequel je passe. Ainsi j’établis le formulaire de résolution.

Je demande aux élèves doublants les contrôles qu’ils ont eus pendant l’année doublée. Une fois que  j’ai rassemblé ces questionnaires, je travaille à leur résolution en établissant le formulaire de résolution.

Pourquoi ? Un constat peut être posé à l’école : les questions changent peu parce que les matières sont fixées dans un programme, elles se modulent pour rester au goût de l’actualité, mais pour l’essentiel, une fois que les professeurs ont créé des questionnaires pour les différentes matières, ils y restent attachés.

3. Dans la peau du correcteur

Je me mets à la place du prof. Cela signifie que je suis attentif à tout ce qui compte pour lui :

  • est-il à cheval sur l’orthographe ?
  • Est-il sensible au vocabulaire précis ?
  • Accorde-t-il de l’importance au raisonnement ?
  • Est-il  attentif aux réponses exactes ?
  • Accorde-t-il de l’importance aux définitions par cœur ?
  • (…).

Je mobilise mon réseau de proximité : copains, copines, amis, cousins, parents. Je demande des explications sur ce que je ne suis pas sûr d’avoir compris. Je prends rendez-vous avec eux avant que commencent les examens.

Bonne chance. C’est un plan d’urgence. Je sais déjà que l’an prochain, j’apprendrai à être régulier. Croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer !

Scroll To Top